Clause GRANTED BY

Lorsqu'on accorde des droits dans une base de données, l'utilisateur actuel est généralement enregistré comme la personne qui accorde les droits. En utilisant la clause GRANTED BY, il est possible d'accorder des droits au nom d'un autre utilisateur. L'utilisation de l'instruction REVOKE après GRANTED BY ne supprimera les droits que s'ils ont été enregistrés par l'utilisateur qui les a supprimés. Pour faciliter la migration depuis d'autres SGBD relationnels, l'instruction non standard AS est prise en charge comme synonyme de l'instruction GRANTED BY.

La clause "accordé par" peut être utilisée :

  • Le propriétaire de la base de données ;

  • SYSDBA ;

  • Tout utilisateur ayant des droits sur le rôle RDB$ADMIN et l'ayant spécifié lors de la connexion à la base de données ;

  • Lors de l'utilisation du drapeau AUTO ADMIN MAPPING tout administrateur Windows (tant que le serveur utilise l'authentification de confiance), même sans spécifier un rôle.

Même le propriétaire du rôle ne peut pas utiliser GRANTED BY à moins qu'il ne soit dans la liste ci-dessus.